Le jardin potager du château

Un potager fleuri

1311954147_w-pot-44-copie.jpg1311954159_pot-tour-38-copie.jpg1311954171_potager-70-copie.jpg

Tout contre le château, le jardin potager de Miromesnil, bien à l'abri de ses murs de briques, offre à ses visiteurs un foisonnement de couleurs et de senteurs.

Le potager de Miromesnil allie aujourd'hui la géométrie du jardin français et l'irrégularité des formes du jardin anglais. 

La structure de ce jardin reste classique : quatre carrés de légumes, séparés et entourés par des allées de gazon. Son originalité vient de la présence des plates-bandes de fleurs mélangées, appelées "mix-borders" qui bordent les carrés de légumes. Ces fleurs donnent à ce jardin une profusion toute britannique.

Cette disposition a été mise en place après la Seconde Guerre Mondiale par la grand-mère de la propriétaire actuelle, Simone de Vogüé. Au lendemain du conflit, le jardin potager constituait un véritable terrain vague. La première vocation du jardin fut nourricière. il s'agissait de cultiver des légumes, des plantes aromatiques et des fruits pour alimenter la cuisine du château. Puis très vite, la décision fut prise d'ajouter des fleurs pour égayer le jardin. Cette inclusion de parterres paysagers dans un jardin potager traditionnel était très innovante dans les années 1950. Légumes, fleurs et fruits sont traités de la même manière. Ils sont tous utiles et esthétiques.

Plus de trente années de travail ont été nécessaires pour parvenir au jardin tel que nous le connaissons aujourd'hui. Il demande un soin constant tout au long de l'année.