Les grands hommes

LE COMTE ALBERT DE MUN

Né en 1844, il est le fondateur du catholicisme social et arrière arrière grand-père des propriétaires actuels. En 1938, sa petite-fille, Simone de Vogüé achète le château. Aujourd’hui le château appartient aux descendants du comte de Vogüé.

Lors de la visite, les souvenirs (bréviaires, livres, gravures) des grands hommes qui ont habité le château sont présentés.

GUY DE MAUPASSANT

Ecrivain normand, il est né dans le château le 5 août 1850. Ses parents, locataires du château, y sont restés 4 ans. Des archives relatives à la naissance de Maupassant : lettre de sa mère, actes de l’état civil, sont présentées.

Bien que Maupassant soit parti à l’âge de trois ans, il écrit une nouvelle « le rendez-vous », où il cite la rue Miromesnil, lieu de rencontre de madame Haggan avec le beau vicomte de Martelet, son amant.

LA FAMILLE HUE

Elle s'allie au XVIIème siècle avec les familles Dyel, acquit le nom « Hue de Miromesnil ». Le plus illustre, Armand Thomas Hue, est né en 1723 sur les terres de Latigny. Il est nommé premier président du parlement de Rouen, en 1757.

A la suppression des parlements en 1771, réforme à laquelle il s’était opposé, il s’exile sur ses terres de Miromesnil. Louis XVI le nomme Garde des Sceaux sur les conseils avisés du comte de Maurepas. Son nom reste attaché à la suppression de la question préparatoire (ultime torture avant l’exécution des prisonniers).

Pendant la révolution française, il demande à participer à la défense de Louis XVI. Il est arrêté par le comité du salut public et emprisonné. Libéré, il s’exile dans son marquisat de Miromesnil pour y mourir en 1796.

Les "3 M" de Miromesnil

Armand Thomas Hue